s'einvestir dans une formation de yoga

S’investir dans une pratique personnelle du yoga

Olivier Clair Théorie 7 Commentaires

La découverte du yoga

Au départ les motivations qui conduisent à commencer le yoga sont multiples et diverses. Certains viennent pour des raisons de santé physique, de santé psychologique, pour un gout d’exotisme, pour améliorer leur performances sportives, ou tout simplement, parce qu’ils ont vu de la lumière et sont rentrés.

Dans les média et dans l’imagerie populaire, le yoga est souvent associé à des pratiques douces ou alors gymniques. Souvent, un médecin ou des relations nous en ont parlé en disant : « vas y, ça te fera du bien » (peut-être pour se débarrasser de nous)… Par contre, eux-mêmes ne si s’ont jamais essayé…

La ou les premières séances sont souvent une surprise, les techniques sont beaucoup moins « relax » que ce à quoi on s’attendait. Quand on va dans un centre de Yoga « sérieux », on est tout de suite « frappé » par l’importance de la respiration et de la concentration. Au départ on se sent un peu perdu, tout est tellement loin de ce que l’on avait pu imaginer. Au lieu de trouver quelque chose de « mou », un enseignant qui nous prend en charge, on se confronte à des pratiques exigeantes à tous les niveaux : respiratoire, physique et mental. L’enseignant ne semble être là que pour montrer, et encore, souvent, il ne fait qu’expliquer sans démonstration. Par contre, parfois, on peut percevoir dans son regard une attention qui va bien au-delà, il est discret tout en gardant une extrême vigilance. Cependant, il n’hésite pas aussi à nouscommencer une pratique du nâtha yoga

bousculer un peu, pour nous faire sortir de nos ornières… Pour peu que l’on soit à l’écoute, on se rend compte que l’enseignement va bien au-delà de la simple technique.

Après quelques cours, et la « surprise » initiale passée, on commence rapidement à ressentir les effets profonds de cette pratique qui est aussi complète et très complexe.

Les premiers pas dans le yoga

Après quelques séances, cela varie en fonction de chacun et de la régularité, un, deux ou trois cours par semaine, les techniques de bases sont à peu prêt connues, la respiration commence à se mettre en place le corps commence à s’adapter. Et, Oh, surprise, un autre espace commence à s’ouvrir à l’intérieur de soi, une autre perception, qui donne envie d’en faire un peu à la maison. Envie qui est souvent freinée par la peur de mal faire, qui n’est peut être qu’une excuse pour rester tranquillement dans nos habitudes, et surtout ne pas trop bouger les lignes… Et le temps passe.

Les cours de yoga suivis en semaine dans une école sont importants, au-delà des pratiques, on peut puiser dans le lieu une énergie positive, et entretenir avec l’enseignant sur le plan subtil, un lien profond et porteur, à chacun de savoir y accéder. Pourtant le niveau de ce qui est enseigné dans les cours est limité, que ce soit des cours de 1 ou 2 heures, et l’on peut sentir au fond de soi l’envie, le désir d’aller plus loin, d’explorer cet espace intérieur, de trouver le lien avec quelque chose qui nous dépasse, d’entrer un peu dans une sorte de magie, tel Peter Pan ou Alice au pays des merveilles… Et pour cela, il nous faut trouver un autre cadre, un autre canevas.

Pratiquer le yoga chez soi

Pour aller un peu plus loin dans la démarche du yoga, il est indispensable de pratiquer à la maison, de commencer à avoir une certaine autonomie. Au départ, ce n’est pas la peine d’être trop ambitieux. Le « risque » principal étant de ne pas tenir la distance. La pratique du yoga ne s’inscrit pas sur une courte durée, 1, 2, 3 ou 6 mois, mais sur l’échelle d’une vie. Il est important d’y trouver du plaisir, même si parfois il faut un peu se forcer. Il faut vraiment trouver du plaisir dans ce que nous faisons, seul, à la maison. Souvent, un quart d’heure est suffisant pour débuter : un souffle, une posture, et une mini méditation. Et puis avec le temps, et le plaisir, ce quart d’heure va devenir une demi-heure, puis 1 heure,…la lumière du nâtha yoga

Les premières pratiques vont surtout être axées sur le souffle, et les étirements du corps, cela fait du bien, les nœuds se dénoues, l’énergie commence à tourner, à circuler,… Ensuite, les espaces intérieurs s’ouvrant, et les perceptions devenant plus fines, il peut être intéressant de donner une ambiance à notre espace de pratique, qui nous permettra de sortir de l’ambiance du monde ordinaire, de « sacraliser » un petit peu ces instants passés avec nous même. A chacun de trouver ce qui lui convient : un peu d’encens, allumer une bougie,…

Cependant, il nous manque un peu de « matière », d’exercices précis, on ne sait pas forcément que faire, même si on reprend les exercices que nous avons faits en cours. C’est un bon début, mais nous nous sentons un peu « frustrés », un peu limité.

Pour aller plus loin, il va falloir s’investir dans une formation de yoga

S’engager dans une formation personnelle au yoga

Certains centres ou écoles de yoga offrent cette possibilité. Ces formations s’étalent souvent sur plusieurs années, 3 ou 4 ans et offrent la possibilité pour ceux qui le souhaitent de devenir professeur de yoga.

Avant de s’engager pleinement dans cette voie, il peut être judicieux de faire d’abord une formation plus courte, 6 mois environ, qui nous permettra de nous tester et de voir si cela nous convient vraiment, et d’avoir tous les fondements sur lesquels vont pouvoir se construire notre pratique du yoga. Même si toutes les bases sont vues dans les cours, il est bien de les reprendre d’une façon précise et structurée, car si elles ne sont pas en place dans la stabilité et l’endurance, notre pratique se verra bloquée à un moment ou à un autre.commencer une pratique personnelle du nâtha yoga

Le cadre de l’enseignement va être complètement différent de ce que nous avons pu voir en cours. Le travail va être plus précis, bien défini et il va amener progressivement compréhensions et ouvertures intérieures. Les techniques abordées seront beaucoup plus évoluées et parfois très surprenantes. Elles vont permettre une recherche intérieure, une investigation qui va déboucher sur une toute nouvelle connaissance personnelle basée sur l’intuition, sur l’ouverture du cœur et non plus sur l’intellect, le mental ordinaire. Cette connaissance personnelle, loin de nous replier sur nous-mêmes va nous relier à une autre vision du monde, beaucoup plus lumineuse et vibrante.

Nous voilà bien loin des motivations du départ et de l’heure hebdomadaire dans un cours collectif. Qu’importe en fin de compte la porte d’entrée qui nous a permis de commencer à arpenter ce chemin. L’essentiel est de pouvoir trouver le véhicule qui va nous permettre de traverser nos conditionnements pour trouver une liberté intérieure.

Continuer dans la voie du yoga

Ce n’est qu’après cette formation longue que l’on pourra réellement commencer la pratique du yoga. La formation nous a permis de faire nos gammes, ensuite, c’est à nous de composer nos propres séances, de trouver notre propre chemin, de savoir quel outil, quelle technique utilisée pour accéder à d’autres plans de conscience et de vibration.avancer sur la voie du yoga

Cette formation généraliste, ou tous les aspects, ou presque du nâtha yoga sont abordés peut être complétée par des formations spécifiques qui vont permettre de renforcer, d’affiner nos sensations, et d’aller encore plus loin. Comme le prânâyâma, le yoga nidra, les mudra, les yantra / mantra, l’aspect thérapeutique, les rituels,….

On le voit bien, le yoga est vraiment le travail d’une vie, et au plus on avance dans cette voie, au plus l’ouverture s’élargie, au plus on prend conscience de l’immensité de ce qui nous attend.

Alors en avant, il est temps, de se hâter nonchalamment, de prendre le chemin….

Bonnes découvertes….

Comments 7

    1. Post
      Author

      Merci d’avoir pris le temps de laisser un commentaire. Cette présentation est juste un aperçu, d’autres articles viendront pour la compléter…

  1. Merci d’être un enseignant tel que tu le décris…un enseignant qui va au-delà de la technique et qui, en toute discrétion, nous porte une attention si particulière que l’on se sent en sécurité pour oser aller à chaque fois un peu plus loin dans notre recherche…

  2. Merci pour ces conseils, on ne sait pas toujours quel chemin prendre, mais tu nous ouvres les portes ce qui nous permet de choisir et d’avancer .

  3. Je me revois à chaque étape de ce chemin,
    et dans des moments où le brouillard semble épais
    relire ces mots donne de la force et de l’énergie pour continuer … sur la voie des découvertes !
    Merci

  4. Sentir tous ces nouveaux espaces se dévoiler, jouer avec nous et nos habitudes confortables, nos contradictions et nos paradoxes, suivre une voie en se disant qu’il y a d’infinies possibilités et tout ça en nous…. quelle claque ! Je me sens chanceuse d’avoir un jour poussé la porte de cette école de yoga et d’accepter que ce ne serait pas facile; que je ne pourrais pas me contenter de consommer mais que je devrais investir en moi, loin de l’image d’égoïsme qu’on aurait tendance à coller sur une telle démarche. Chaque jour, grâce à ces enseignements, est différent du précédent, même si sur le papier ils se ressemblent ! Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *